fbpx

Retraite aidée

Lorsque l’on parle de retraite aidée l’aide vient principalement du fait que vous allez profiter d’une partie de vos impôts pour cotiser pour votre retraite et ainsi avoir un effet de levier plus important.
Attention toutefois de ne pas oublier que « lorsque le fisc donne une avantage d’un côté il le reprend de l’autre ».
D’où l’importance de bien comprendre les rouages de ces solutions qui sont très techniques autant pendant la phase de constitution (épargne) que lors de la restitution.
  • L’épargne Madelin qui s’appuie sur la Loi Madelin et qui confère au TNS (Travailleurs non-salariés) la capacité de déduire de leurs charges d’entreprise une partie au titre de leur retraite
  • Le PERP (Plan d’Epargne Retraite Populaire) qui n’a de populaire que le nom puisqu’il s’adresse à des personnes payant l’impôt sur le revenu. En théorie tout le monde peut bénéficier de cette solution entre 18 et 75 ans.
  • Préfon Corem et CGOS qui sont d’autres solutions orientées en théorie pour répondre au besoin de profession comme les fonctionnaires, personnels hospitalier, etc…

Dans le principe durant la phase de constitution de votre épargne vous allez bénéficier d’une réduction de votre imposition qui sera liée à votre tranche marginale d’imposition la plus haute à laquelle vous êtes assujetti.

Pour faire simple si vous épargnez 1200€/an et que vous êtes sur la tranche à :

  • 30% votre effort d’épargne sera de 840€ donc économie d’impôt de 360€
  • 41% votre effort d’épargne sera de 708€ donc économie d’impôt de 492€
  • 45% votre effort d’épargne sera de 660€ donc économie d’impôt de 540€

Ce qui dans l’absolu démontre que plus nous sommes assujetti à l’imposition sur le revenu plus nous devons profiter de ces outils.

Attention toutefois il y a des plafonds à ne pas dépasser

En synthèse nous pouvons retenir que 10% de nos revenus pour tout le monde (entre 18 et 75 ans) auquel on peut rajouter 15% de la partie supérieur au PASS (plafond annuel de la sécurité sociale) pour les TNS