fbpx

La prévoyance Individuelle

Cette solution va vous couvrir pour les différents aléas comme la maladie l’accident, l’invalidité et le décès voir parfois la dépendance.

La prévoyance individuelle est souscrite par une personne (un adhérent) repose sur une autre personne (un assuré) dont dépend l’aléa au profit d’une ou plusieurs personnes (bénéficiaire(s)).

En mettant en place cette solution vous garantissez votre revenu ou le besoin financier pour ne pas vous mettre en difficulté et ainsi maintenir votre confort de vie et celui de vos proches personnels ou professionnels.

La solution de prévoyance individuelle est pour moi la solution la plus technique qui nécessite un véritable accompagnement et une expertise.

En effet de vos couvertures dépendront vos revenus en cas d’arrêt de travail pour maladie ou accident, d’invalidité ou en cas de décès pour les personnes que vous laissez..

Mais pas que…

Qui doit en bénéficier ?

Aujourd’hui et au travers de mon expérience il n’y a pas deux personnes identiques donc il n’y a pas deux besoins identiques.

Alors oui si vous êtes célibataire sans enfant nouvellement arrivé dans la vie active votre situation sera simple à couvrir auquel cas un rendez-vous pour déterminer votre besoin n’est pas nécessaire

C’est principalement pour cela que j’aime dire que je suis assureur de « personnes importantes ».

En effet nous allons pouvoir trouver beaucoup de configuration où la personne est IMPORTANTE

Le plus classique est la personne en couple avec des enfants à charge.

Mais il peut aussi s’agir d’une personne qui si elle n’est plus en capacité de travailler mettrai en péril la structure pour laquelle elle travaille. Nous appelons ça un contrat de prévoyance « Homme clé » mais ça marche aussi avec les femmes sans discrimination aucune bien au contraire.

Vous avez aussi le cas où les associés veulent prévoir le rachat de part entre associés il sera nécessaire de mettre en place une solution de « prévoyance entre associés » qui accompagnera un pacte d’associés

Quelle Fiscalité ?

Souvent je vois des personnes qui souscrivent des prévoyances dans le cadre Madelin (La loi n° 94-126 du 11 février 1994 dites « Loi Madelin ») Hors cela n’est pas toujours nécessaire ni adéquat et il serait préférable de mettre en place sans bénéficier de la loi Madelin.

Pour rappel la fiscalité Loi Madelin offre la possibilité de bénéficier d’un avantage fiscal et seulement fiscal…

Ce qu’il faut regarder

M’a pire des hantises lorsque j’ai démarré dans ce métier était d’apporter des solutions qui puissent mettre à risque mes clients le jour où l’aléa se passe.

Il est donc impératif de bien regarder les conditions particulières mais surtout les conditions générales qui déterminent le canevas de votre garantie.

Tout d’abord une chose est à préciser la meilleure solution n’existe pas ! Et je reprendrai la remarque qu’un de mes confrères AXA Prévoyance et Patrimoine dit à ses clients :

« Celle que je vous apporte fait partie des moins mauvaises »

Alors pourquoi dire cela ?

Tout d’abord pour expliquer cela je vais partir d’un constat :

Dans l’assurance de personne il n’y a pas de concurrence…

En effet tous les assureurs utilisent les mêmes statistiques en provenance de l’INSEE qu’ils moulinent avec les mêmes formulent de calcul. Donc au final ils obtiennent les mêmes résultats.

On peut conclure par « A garantie égalent, tarifs égales »

Donc pour se différencier ils modifient les garanties.

Voici donc la liste des éléments à regarder attentivement :

  • Les exclusions
  • Le barème utilisé pour le calcul de l’invalidité
    • Il existe plusieurs façons de calculer l’invalidité :
      • Barème croisé invalidité fonctionnelle et professionnelle
      • Barème professionnel
    • Les conditions de versement de la rente invalidité.
    • L’antériorité de la solution :
      • une solution qui a de l’ancienneté et qui n’a pas subi de modification de son tarif. Ce sera un gage de pérennité dans le temps. Pour rappel certain vont souscrire cette solution pour 65 ans voir plus donc autant partir sur une solution qui sera capable d’évoluer avec eux.
Quels métiers sont concernés
  • La prévoyance individuelle s’adresse à tous mais en particulier ceux qui ont un risque financier.

Dans les grandes catégories :

  • Les TNS (Travailleurs Non-Salariés) comme :
  • Les Professions Libérales (Avocats, Médecins, Notaires, Pharmaciens, Conseils, Paramédicaux, Huissiers, etc…)
  • Les gérants d’entreprise (SARL,EURL, Micro-entreprise, SELARL, SELAS, etc…
  • Les présidents de SAS, SASU , SA,etc,… qui reçoivent une partie de leur rémunération hors salaire
  • Les salariés non cadre qui n’ont pas une convention collective favorable.
  • Les fonctionnaires qui ne bénéficient que de très faibles couvertures prévoyance au travers de leurs contrats.
  • Les praticiens hospitaliers.

En synthèse seuls les cadres sont à peu près garants d’avoir un maintien de salaire en cas d’arrêt de travail. Il leur suffit d’avoir une garantie pour les 3 premiers mois.