fbpx
La retraite toujours jugée complexe et injuste

La retraite toujours jugée complexe et injuste

Une enquête réalisée par la CAISSE DES DÉPÔTS et publiée le 15 avril, sur les attentes et les perceptions de la population française vis-à-vis de la retraite. LA RETRAITE complexe et injuste.

Une majorité de personnes interrogées se dit attachée au système actuel (63%), mais 56%, soit plus d’une sur deux, le trouvent complexe. Ensuite, 36% le qualifient d’« injuste » et d’« insuffisant ». Peu le trouvent « efficace » (10%), « lisible » (6%) et « généreux » (4%).

Cependant, les plus jeunes sont plus nombreux à trouver le système complexe que les 50 ans et plus et plus enclins à utiliser le terme « insuffisant » pour le qualifier, selon ce sondage.

« L’inquiétude vis-à-vis du système de retraite en France est plutôt élevée : 78 % des répondants sont inquiets ou très inquiets sur l’avenir du système, les plus inquiets étant plutôt les personnes en activité de plus de 35 ans », soit quatre points de plus qu’en 2012. En revanche, les personnes sondées n’ont pas le même avis sur le projet de système universel de retraite.

Mise en place “complexe” du nouveau système de retraite

Il s’agit de mettre en place un fonctionnement unique, à points, pour harmoniser les cotisations et le calcul des droits de toutes les professions. Ainsi, le qualificatif qui arrive en tête est « nécessaire » (38%). Toutefois, l’adjectif « complexe » arrive ensuite, pour 35% des personnes interrogées, et « injuste » est en troisième position, avec 30%, suivi du qualificatif « équitable », à 29%. « Les scores importants de deux adjectifs aux significations opposées (« injuste » et « équitable ») suggèrent que les répondants sont très partagés sur ces aspects du projet de système universel », note la Caisse des dépôts.

Concernant les solutions de réforme du système des retraites pour en rétablir l’équilibre financier:

  • les Français interrogés sont plus enclins à allonger la durée d’activité :
    • ils préfèrent rallonger la durée de cotisation (près de six personnes sur dix) plutôt que de reculer l’âge légal de départ à la retraite (38% des répondants).
    • Ensuite, ils sont 32% à privilégier une mesure concernant les actifs, en augmentant les cotisations prélevées sur le revenu.

Seulement 5% pencheraient pour une baisse du montant de la pension versée aux retraités actuels. Seulement 8% toucheraient aux pensions des nouveaux retraités seuls. Enfin 12% instaureraient une mesure pour ne pas revaloriser les pensions de l’ensemble des retraités. Quant à augmenter la CSG ou la TVA des actifs et des retraités, seuls 18% des répondants sont pour.

Et maintenant que l’on sait ça ?

Aller ! Nous n’allons pas nous mentir ? Ces statistiques sont anxiogènes mais montrent bien toute la complexité d’anticiper cette partie de notre vie. Nous souhaitons  tous qu’elle soit le plus longue, heureuse en bonne santé possible.
Maintenant de mon côté je ne peux rien pour vous concernant la santé. La seule chose, mais non des moindres, où je vais pouvoir vous accompagner, c’est comment faire en sorte que notre retraite soit confortable financièrement.
La bonne nouvelle c’est qu’il existe autant de façon de faire qu’il existe de personne. Autrement dit chaque stratégie devra être adaptée à vous.

La question que vous devez vous poser c’est a qui confier cette responsabilité ?

Alors si vous vous êtes posé cette question, j’ai la réponse : VOUS !

En effet mes confrères, concurrents et moi-même ne sommes pas là pour prendre les décisions à votre place. Notre compétence s’arrête à l’analyse de votre situation, aux préconisations que nous vous suggérons et à l’accompagnement que nous vous accordons ?

Alors si ces quelques mots vous ont convaincu qu’il était nécessaire de faire le point pour éviter la retraite complexe et injuste, j’aurai déjà réussi mon travail.

Si maintenant vous souhaitez le faire auprès de moi pour voir ce que je peux vous apporter n’hésitez pas à me contacter.

 

Laisser un message